Bois
Bois de cervidés Cornes de bovidés Bois Les spéciaux Les miniatures Vos réalisations

 

Accueil
Remonter

 

 

Lire l'avertissement

Plan du site

Livre d'Or

Contact

Mise à jour :
24/08/13

Copyright

 

 

Les modèles en bois exotique ou Européen présentés ici possèdent un manche tourné et fini manuellement, sauf précision contraire. Vous trouverez tous les styles, avec des manches sculptés ou simplement façonnés. Quelques modèles illustrent les possibilités de réalisations avec des manches d'origine sculptés (classiques et effilés).

Mes réalisations les plus récentes sont visibles sur http://www.couteaux-montlahuc.com/

Opinel N°8 lame carbone crosse anglaise en châtaignier ciré

Ma première création utilisant l'Opinel (réalisée en 2001). Il s'agit d'un N°8 avec lame en acier au carbone, avec manche crosse anglaise en châtaignier ciré (couleur noyer). La plaque de couche est striée. 
Une première occasion de découvrir toutes les possibilités offertes par l'Opinel.
2001

N°7 lame acier au carbone, manche en olivier

Un petit retour sur les réalisations en bois de France avec ce N°7 en olivier. Le manche est en bois naturel poli sans aucun produit de finition pour l'instant. La lame en acier au carbone a reçu un polissage satiné.
Août 2004

N°8 en ébène sculpté, motif spirale
N°8 en ébène de l'autre côté

Une spirale complexe orne ce modèle en ébène sculpté. Le motif est inspiré de diverses réalisations que j'ai adaptées. L'ébène prend un très beau poli, mais il est délicat à sculpter à cause de sa tendance à casser. Les gouges doivent être parfaitement affûtées et il faut faire très attention au contre-fil. En fin de travail, un affûtage complet de toutes les gouges utilisées s'impose. Les burins et les gouges à bretter les plus fines, au tranchant délicat, souffrent le plus lors du travail de bois durs comme l'ébène.
Août 2004

N°3 en olivier, manche effilé

Un N°3 avec manche en olivier de forme effilée. Le bois est très beau. Il est présenté à l'état naturel, simplement poli. Le manche est un peu (trop) court, à cause des défauts que comportait l'ébauche.
Août 2004

L'Opinel-Nontron qui rassemble les qualités de deux couteaux de légende

Opinel ou Nontron ? Voici l'Opinel-Nontron, un custom original qui réconcilie les adeptes de ces deux couteaux de légende. Manche en buis poli, comme il se doit (les motifs décoratifs sont sculptés au lieu d'être pyrogravés), lame retravaillée à la meule, au niveau de la pointe et de l'entablure, pour lui donner la forme de l'original, avec un polissage satiné. Réalisé à partir d'un N°8 avec lame en acier au carbone. 
Novembre 2004

N°8 classique avec un manche de forme standard en bois de rose

N°8 classique en bois de rose. Lame acier au carbone avec une finition satinée. Contraste de la beauté du bois de rose et de la sobriété du polissage satiné de la lame pour ce custom.
Décembre 2004

Essai de N°4 en loupe d'amboine. Beauté et fragilité de ce matériau...

Un essai presque réussi, pour ce N°4 en loupe d'amboine. Malheureusement le collet a éclaté lors de l'insertion du rivet. Un modèle en loupe de bois naturel ne peut être qu'un collector's item. Si on envisage de l'utiliser réellement, il faut préférer des loupes de bois stabilisées à la résine époxy ou styrène (bien plus chères, mais aussi plus solides).
Avril 2005

N°9 avec lame en acier au carbone bronzée et manche ergonomique en acacia poli

Vue de dessus

N°9 avec manche en acacia poli de forme ergonomique et lame bronzée (striée pour l'appui du pouce avec un faux tranchant à l'avant). Perçage pour un lacet de sécurité. Un utilitaire sobre et robuste qui privilégie l'efficacité.
Mai 2005

N°8 lame acier au carbone, manche en cyprès tourné de style Japonais

N°8 avec un manche imitant le bambou, dans le style des couteaux Japonais. Le manche est en cyprès naturel tourné et poli (j'avais choisi du buis pour cette réalisation, mais une erreur d'étiquetage du carrelet a tout changé). Il possède une encoche pour l'accès à l'onglet de la lame.
Juillet 2005

N°2 custom avec un manche en poirier de forme standard

N°2 avec un manche en poirier, de forme classique. Une essence qui semble n'avoir jamais été utilisée sur les modèles de série dans cette taille. Mais une réalisation minutieuse pour parvenir à un résultat correct visuellement. Le bois est simplement poli sans produit de finition.
Août 2005

N°2 inox, manche hêtre de forme effilée avec des plaquettes en wengé
Une vue qui montre le détail de l'assemblage des plaquettes

N°2 inox au manche d'origine entaillé pour recevoir des plaquettes en wengé. Le résultat est original dans cette taille avec un façonnage rappelant le manche des effilés.
Avril 2006

N°8 tradition inox avec un manche en cocobolo façonné dans le style bambou

Un N°8 tradition inox au manche en cocobolo simplement façonné dans le style bambou, en vogue actuellement. La finition à la cire d'abeille permet de profiter pleinement des qualités esthétiques du bois
Juillet 2006

N°8 en ébène, avec un manche de forme classique

Sobriété du manche de forme classique associée à l'élégance de l'ébène pour ce N°8.
Août 2006

N°5 tradition inox avec un manche en cyprès sculpté d'une spirale
Détail du talon

N°5 avec un manche en cyprès. Le talon est sculpté d'un motif spirale qui se prolonge sur le manche. Lame guillochée.
Septembre 2006

N°5 tradition inox au manche en olivier sculpté
Détail de la lame guillochée

N°5 au manche en olivier façonné et sculpté. Qu'ils soient simplement sculptés ou qu'ils bénéficient d'un assemblage, les miniatures méritent un travail de la lame aussi soigné que les modèles plus courants.
Septembre 2006

N°5 en ipé

N°5 avec manche en ipé. Le façonnage simple permet néanmoins une utilisation agréable.
Novembre 2006

Effilé 10 cm ébène sculpté

Effilé 10 cm en ébène sculpté d'un motif original. L'absence d'arêtes vives et le polissage de l'ébène rendent le manche agréable en main. Finition cirée.
Décembre 2006

Un petit aperçu de ce qu'il est possible de réaliser avec le manche d'origine d'un Opinel classique (ci-dessous). C'est une possibilité que je n'avais pas exploitée a mes débuts, je viens de l'essayer récemment (Nov. 2004). Cette technique est idéale pour débuter car elle permet d'éviter la réalisation délicate d'un nouveau manche. Il s'agit ici de motifs uniformes de tressages sculptés dans le manche en hêtre, d'abord sur deux modèles de taille courante (N° 7 et 8) et ensuite sur deux modèles miniatures (N°2 et 5). Quelques réalisations de ce genre ont suivi, elles sont présentées en dessous.

N°7 lame inox avec manche d'origine sculpté (motif de tressage ajouré)

Une réalisation particulière pour ce N°7 inox. C'est mon premier custom avec manche d'origine en hêtre, sculpté d'un motif de tressage ajouré. Il est teinté couleur noyer blond et fini avec une couche de fondur, puis de gomme laque.
 La difficulté principale de ce modèle est de dessiner l'ensemble correctement. La sculpture est répétitive mais sans grandes difficultés, deux outils suffisent : un fermoir droit et un fermoir coudé de faible largeur. Il faut toutefois faire attention aux éclats qui peuvent se produire.
Novembre 2004.

N°8 lame inox avec manche d'origine sculpté (motif de tressage serré)

Une variante du modèle ci-dessus pour ce N°8 inox avec manche d'origine en hêtre. Le motif est un tressage serré, patiemment sculpté. La finition est identique. La difficulté n'est pas plus importante, mais le travail est beaucoup plus long et répétitif. Le résultat possède un "grip" très agréable qui améliore la prise en main. 
Décembre 2004

N°2 avec manche hêtre d'origine sculpté (tressage spécial)

N°2 sculpté avec un motif de tressage comportant des brins de trame plus fins.
Août 2005

N°5 avec manche hêtre d'origine sculpté (tressage serré)

N°5 avec un motif de tressage plus classique.
Août 2005

Quelques réalisations qui ont suivi, avec des manches d'origine

Tressage simple ajouré avec fond sablé sur un N°8 tradition inox.

Ici un tressage ajouré, avec un fond sablé sur un N°8.
Juillet 2006

Le même avec des brins doubles. Un petit détail qui change l'aspect de la sculpture. Le sablage est plus prononcé.
Septembre 2006

Tressage triple ajouré sur un N°10 tradition inox.

Sur ce N°10, le tressage ajouré est plus élaboré, avec des brins triples. Un travail beaucoup plus complexe et long pour un résultat intéressant au "grip" très agréable.
Juillet 2006

Les deux modèles ci-dessous illustrent d'autres possibilités d'utilisation d'un manche d'origine avec des effilés 10 cm en version bubinga. Le bois est assez intéressant pour ses qualités esthétiques et mécaniques, mais il possède un inconvénient de taille : il est très dur et cassant (bien pire que l'ébène).  Les coupes en travers-fil en particulier, arrachent souvent les fibres du bois malgré un affûtage soigné des outils.

Effilé 10 cm avec manche d'origine en bubinga sculpté en queue de scorpion

Queue de scorpion. Ce custom est inspiré des superbes Laguiole des années 1900-1950, avec des plaquettes en ivoire. La finition comprend une teinte noyer, un fondur et une couche de gomme laque. La sculpture affine un peu le manche et l'empêche de glisser. 
Décembre 2004

Effilé 10 cm avec manche d'origine en bubinga sculpté en queue de crotale

Queue de crotale. Dans le même esprit que le précédent. Il s'agit également d'un effilé 10 cm. La finition est identique.
Janvier 2005

Réaliser un manche pour un Opinel custom implique de préparer une ébauche à partir d'un carrelet de bois. Lorsque cette ébauche est parfaitement ajustée, sciée et percée, on peut procéder à l'assemblage provisoire du couteau et aborder la sculpture (si le manche est simplement façonné, il n'est même pas nécessaire de monter le couteau pour le finir). Dans ce domaine, il n'y a plus de limite à la créativité, puisque l'essence du manche est adaptée à la réalisation et ses dimensions sont laissées à l'appréciation de son auteur. Voici quelques ébauches variées pour de futurs customs :

Quelques ébauches tournées, sciées et percées (cade, cocobolo, bois de rose)

De nouvelles ébauches pour aborder de prochaines créations. De haut en bas, N°7 en bois de cade, N°8 en cocobolo et N°8 en bois de rose (les deux derniers sont présentés terminés ci-dessus). Des bois choisis pour obtenir des réalisations originales et esthétiques. Un seul inconvénient, les bois exotiques sont souvent durs et cassants pour la sculpture, parfois même abrasifs. De toute façon un beau bois bien veiné fera disparaître les détails d'une sculpture, il faut y penser lors du choix du motif. Dans certains cas, notamment pour les plus beaux bois qui sont difficiles à sculpter, un façonnage adapté au style souhaité s'impose.

Ebauches réalisées à partir de carrelets tournés (bois européens et exotiques)

Voici les premières ébauches en bois que j'ai réalisé en 2002 (après le N°8 crosse anglaise en châtaignier présenté ci-dessus). Le N°8 en olivier a subi un retrait très important au séchage, il n'est pas récupérable, celui en noyer a une texture particulière qui n'a pas permis une finition acceptable.
De haut en bas, noyer, bubinga (Gabon), olivier pour ces trois N°8 et un N°5 en olivier.

Il s'agit plus de souvenirs que d'un stock pour de nouvelles réalisations, car ces ébauches, ont servi de test pour évaluer les différentes techniques de sciage du logement de la lame. Le résultat n'est pas toujours optimal, mais ça m'a permis d'avancer sur ce point précis.